news

Image

plg_85_4jr_1

Pourquoi les artistes qui n’existent pas (cf post Stand By) ont-ils besoin de montrer leur nombril et parler d’eux ? Je ne sais pas chers amis de la chambergraph mais je ne résiste pas non plus au plaisir de vous montrer où le chambergraphiste réside désormais ! Je souhaiterai d’ailleurs reprendre une phrase de mon illustre fils et dire aux parisiens qui grisouillent en attendant les vacances d’été que : "na-na-na na-nère-eu !" :) Sinon j’attends d’arrêter de me shooter à l’oxygène pour reprendre ce blog là où nous l’avions laissé. A très bientôt.

stand by

standBy_stephane-gibert

Chers amis la Chambergraph n’a pas trop d’activité ces derniers temps et je vous dois des excuses mais il faut aussi vous dire que ce blog va devoir faire silence quelques semaines. Un déménagement pour la fin mai, des cartons à faire et Paris c’est provisoirement fini. Le fait est que là où je vais, internet fonctionne les jours où il n’y a pas de tempête, c’est à dire pas très souvent ! J’essaierai de vous envoyer quelques nouvelles mais en attendant, il y a fort à parier que ce sera dans un ou deux mois.

Sachez que ce mois de mai aurait dû être l’occasion de fêter un an pour ce blog, 96 articles, 3700 visites, une centaine de merveilleux abonnés et pas mal de visiteurs de l’ombre qui n’osent pas dire leur nom ;) … Nous fêterons ça l’année prochaine ! En attendant de vous retrouver, je vous souhaite plein de belles choses, un joli été et plein de petits bonheurs. Merci de votre soutien et parce que Brel l’a déjà très bien dit, ces quelques phrases mixées :

Je crois qu’avoir envie c’est le talent. Et tout le restant c’est de la sueur, c’est de la transpiration, c’est de la discipline.

L’art, moi je sais pas ce que c’est. Les artistes je connais pas… Je crois qu’il y a des gens qui travaillent à quelque chose, qui travaillent avec une grande énergie finalement.

On raconte ce qu’on rate, on raconte ce qu’on n’arrive pas à faire…

Il est urgent de ne pas être prudent. Il faut être imprudent ! Vous vous cassez la gueule et ben vous vous cassez la gueule. On n’en meurt pas de se casser la gueule. On ne meurt pas d’humiliation, ça n’existe pas.

La bêtise… Ah la bêtise c’est terrible ! C’est la mauvaise fée du monde, c’est la sorcière du monde, c’est la bêtise. Y a des gens méchants, y a des gens bêtes et c’est pas d’leur faute. Y a des gens qui ont peur, ça c’est de leur faute. Des gens qui ont peur et qui n’assument pas leur peur. La bêtise c’est d’la paresse.

Y a rien de plus horrible qu’un homme malheureux parce qu’un homme malheureux fait le malheur.

Un homme normal rêve de foutre le camps.

Women in a sofa

Image

women-on-a-sofa_stephane-gibert

Plus 6 mois de digital paint et quelque chose se précise : une façon brute de traiter les sujets. Ici c’est presque trop propre et illustratif mais mes erreurs de dessin fonctionnent ensemble. Il n’en faut pas plus pour me contenter même si je suis loin d’avoir atteint le niveau que je me suis fixé. Un jour un peintre (de profession) m’a dit : la peinture est un rapport entre les couleurs plus que la précision des formes. J’essaye d’être d’accord.